Pellets

Le feu est un élément extraordinaire pour créer un climat « unique », intime et accueillant et vous faire sentir véritablement chez vous!

En 2000, le secteur résidentiel représentait environ 35% de la consommation finale d’énergie en Région wallonne. Gros consommateurs, les ménages utilisent 65% de cette énergie rien que pour le chauffage (habitation et eau chaude sanitaire). Habituées à un confort de plus en plus important, les familles n’ont cessé de voir augmenter leur facture énergétique pour le chauffage domestique.

A côté des risques de sécurité d’approvisionnement, l’utilisation grandissante des combustibles fossiles (charbon, mazout et gaz naturel) cause de graves préjudices à l’environnement (effet de serre, pluies acides, marées noires, etc.). L’emploi d’énergies renouvelables, pour subvenir aux besoins des ménages comme pour les autres secteurs, est devenu une nécessité pour tous. Utilisant un combustible renouvelable, régional et souvent bon marché, le chauffage au bois apporte une alternative crédible tout en restant agréable. Convivial, il permet de jouir de la beauté et de la chaleur des flammes. Le chauffage au bois est avant tout un art de vivre.

Connu depuis que l’homme a découvert le feu, le bois a toujours été utilisé pour le chauffage avec des rendements médiocres. A présent, des progrès techniques importants ont permis l’arrivée sur le marché d’appareils modernes qui n’ont plus grand-chose en commun avec les poêles et cuisinières de nos grands-parents. Performant, moderne, économique et respectueux de l’environnement, le chauffage au bois a un bel avenir devant lui.

Du bois pour le chauffage en Wallonie ?

La forêt représente 33% du territoire wallon, soit 544.800 ha, répartis à parts égales entre feuillus et résineux. Un des objectifs principaux de la gestion des forêts wallonnes est de produire du bois de qualité : poutres, planches, meubles, poteaux, etc. Ces techniques sylvicoles engendrent l’apparition de sous-produits (éclaircies, houppiers, ….) qui peuvent être valorisés en tant que combustibles.

Les industries de première (scieries, etc.) et de deuxième transformation (fabrication de meubles, etc.) du bois génèrent également une quantité considérable de produits connexes. Il a été estimé qu’en 2000, plus de 450.000 tonnes de bois (exprimé en matière anhydre) sont ainsi produites chaque année (écorces, plaquettes, dosses, sciures, chutes diverses, etc.).

Une bonne partie de ces produits connexes est déjà utilisée dans le secteur de la fabrication de panneaux de particules. Une autre part est valorisée en énergie par certaines de ces entreprises. Malgré les réutilisations existantes, environ 100.000 tonnes de matière anhydre seraient encore disponibles chaque année pour produire de l’énergie.

Cumulant ces deux sources, le potentiel wallon pour le chauffage au bois est donc important. En plus de respecter notre environnement, l’usage du bois comme combustible permet de créer ou de maintenir des emplois régionaux et de participer au développement rural.

photovoltaïque,photovoltaïques,solaire,pellet,pellets, qualiwatt,prime,isolation,chaudière à pellet,poele à pellet,livraison pellets